Gais et Lesbiennes.com
Rédiger un nouveau sujet à partir de ce sujet
Les salades (roman collectif)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
   Gais et lesbiennes.com Index du Forum » Jeux, informatique et humour
 
Auteur Message
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 26 Juil 2006 16:43    Sujet du message:

un petit bouton sur le côté du léopard. Elle appuya. Ouf! en fait, c'était le jouet offert avec le repas chez Mc Do ce jour là! ce n'était pas un vrai léopard, c'était un détecteur d'homosexuels!! Elle détruit donc le léopard et ils repartirent. Mais Marie-Antoinette réalisa qu'elle avait oublié à Iqaluit....
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 26 Juil 2006 16:59    Sujet du message:

HENRIETTE !!! Elle avait oublié sa blonde ! Comment avait-elle pu ? Et l'ours A&W ? « Vive Mononcle Paul. à Iqualuit !!! » En moins de 5 minutes, ils arrivèrent à Iqaluit... ils se rendirent à la grotte où Marie-Antoinette et Henriette avaient élu domicile. Misère ! Plus personne, pas d'Henriette, pas d'ours, même pas aucun reste de A&W ! Ils sortirent de la grotte, découragés...  Paul remarqua des frites laissées une en arrière de l'autre, comme les cailloux dans le Petit Poucet... Marie-Antoinette et lui se mirent à les suivre... les frites les menèrent...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 26 Juil 2006 17:06    Sujet du message:

à un somptueux château! Henriette le construisait en cachette pour elle et sa blonde, et il était enfin terminé. Il était énorme, avec tout plein de fontaines partout. L'ours, désuisé en groom, les accueillit. Ils entrèrent et virent...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 26 Juil 2006 17:17    Sujet du message:

un A&W digne d'un grand palace ! Il y avait même un service au volant ! Wow ! Également, on pouvait commander au chambre, à toute heure de la nuit ! Ça, c'est vraiment du FAST food !!! Paul ne voulait plus retourner dans sa riche banlieue de Montréal. Il appela Janine afin qu'elle vienne le rejoindre. Il appela également son frère, même s'il ne l'adorait pas. Il était trop heureux, il fallait que son frère soit là ! C'est ainsi que Janine et le frère de Paul (Zazou, c'est quoi le nom du frère à Paul déjà ???) s'en allèrent en banlieue d'Iqualuit, dans le somptueux château d'Henriette et Marie-Antoinette, construit en pain hamburger...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 26 Juil 2006 18:24    Sujet du message:

c'Est ainsi qu'Herménégilde (!!), les rejoignit. Ils élevèrent des pingouins (il doit surement en avoir à Iqaluit) qui devinrent des garçons de chambre. Par contre, la mère de marie-Antoinette s'en faisait de plus en plus pour sa fille et son frère. C'est pourquoi elle...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 26 Juil 2006 18:57    Sujet du message:

elle décida de poursuivre la chaîne A&W... peut-être qu'en leur faisant faire bankrupt, cela forcerait sa fille à revenir... elle alla donc en cour en prétextant qu'elle avait trouvé un g-string dans sa rondelle d'oignon... c'est tellement facile confondre un g-string et une rondelle d'oignon ! Le juge rendit son verdict...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 26 Juil 2006 21:29    Sujet du message:

"Le restaurant devrait indmeniser la mère, mais pas en argent, mais plutôt en col roulés, puisqu'elle mérite juste de rentrer chez les soeurs! Franchement, en 2006, les enfants de 9 ans portent un G-string, c'est totalement normal et pas indécent du tout!!" C'est ainsi qu'elle reçu 50 caisses de cols roulés. Par contre, elle n'abandonna pas l'idée de voir revenir sa fille...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 26 Juil 2006 21:59    Sujet du message:

c'est pourquoi elle organisa un Burger King-o-thon, un des grands compétiteurs de A&W, afin d'avoir assez de sous pour s'acheter un camion Garda afin d'y enfermer sa fille de façon sécuritaire. Elle commença donc à manger son premier Whopper. Puis elle s'attaqua au deuxième, et puis au troisième, mais malheur, elle n'avait déjà plus faim... Des supporteurs qui étaient là lui lancèrent des tomate... « Ouhhhh, pourrie ! Retourne à Joliette ! » Piteuse, humiliée, elle s'en alla du Burger King, et rentra chez elle, à Joliette... mais elle y pensa... pourquoi Joliette ? Qu'est-ce que Joliette vient faire dans sa vie ? Qu'est-ce qu'on en a à foutre de Joliette ?!?!
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 27 Juil 2006 11:19    Sujet du message:

En fait, c'était son côté narcisique. Elle aimait Joliette, parce que chaque fois qu'elle prononçait le nom de cette ville, elle se trouvait jolie...

Marie-Antoinette commençait à en avoir marre des burgers et des rondelles d'oignon. Elle rotait toujours à cause de la root beer et sentait la friture à longueure de journeé. Elle flsuha donc l'ours et ouvrit un bar à salade pour les habitants d'Iqaluit. UN client arriva donc un midi et...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 11:40    Sujet du message:

derrière son capuchon noir, dit à Marie-Antoinette : « Marie-Antoinette, je suis ton pèèèèèèèèèèèèèèèèèère. » « Papa ?? dit M-A » « Oui, c'est bien moi ma pitchounette ! »

M-A était sans souffle, Joseph, son père, était là devant elle. M-A se mit à verser des larmes, Joseph aussi. Ils ne s'étaient pas vus depuis que M-A avait 5 ans. Il avait quitté sa mère car il avait rencontré une jeune demoiselle qui lui plaisait beaucoup... M-A ne lui en voulait pas. Elle ne voulait que son bonheur et savait que sa mère ne pouvait le rendre heureux. Ils se firent une longue accolade, quand soudain un client hurla : « DU SERVICE TABAR*** ! »
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 13:32    Sujet du message:

M-A dit a son père d'attendre et servit une salade au client impatient. Elle s'assit ensuite à une table et ils mangèrent en parlant. Arriva ensuite LE sujet... avait-elle un amoureux. M-A ne savait que faire, alors elle dit...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 14:11    Sujet du message:

en se gavant de salade : « Ouaaaahhhiihihih, j'zzzzaaa muuuuune bbooommmbe... » « Hein ? dit son père » Et elle répéta la même chose, mais sa bouche pleine de salade l'empêchait de bien prononcer. Son père, avec des points d'interrogation dans les yeux, répondit : « Ah, c'est bien... » Sa fille le serra donc dans ses bras et lui dit : « P'pa, j'le savais bien que t'étais ouvert ! Je t'aime ! » Henriette sortir des cuisines et s'avança vers la table...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 14:29    Sujet du message:

et vola un baiser à son amoureuse. Joseph fit " HEIN?!? MA FILLE EST UNE GOUINE?!?"

C'est à ce moment que M-A réalisa que son père n'avait pas compris. Elle voulut donc se racheter en disant...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 14:36    Sujet du message:

« Tu veux une salade de fruits ? Je te l'offre !
- Oui, merci, mais réalises-tu, ma fille ? Tu es lesbienne !
- Papa ! Je te croyais ouvert !
- Mais Marie-Antoinette !! Franchement !
- Quoi ??
- Bien tu as réussi à suivre ton coeur pour être heureux ! Crois-tu que je peux être fâché contre toi ? Tu es heureuse ! Je le suis donc aussi ! Que ce soit un homme ou une femme, je m'en fous ! C'est ton bonheur que je souhaite !
- Oh, Papa, comme je t'aime ! Henriette, cria-t-elle, amène du champagne de bleuet ! »

C'est ainsi que les trois buvèrent un bon coup pour célébrer ce moment magique !

À Joliette, Jasmine, la mère de Marie-Antoinette, était désespérée ! Elle était dans une ville qui lui était inconnue et elle s'ennuyait tant de sa fille, elle s'en faisait pour elle. Elle appela donc Paul sur son cellulaire. Évidemment, elle fit *67 pour ne pas être reconnue. Le cellulaire de Paul sonna... celui-ci répondit...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 14:46    Sujet du message:

il ne reconnu pas la voix de sa soeur, elle avait mis un kleenex devant le téléphone. Elle dit " où est ma fille... je veux ma fille!!!" Paul répondit "franchement, pourquoi avoir tenté de cacher ta voix, t'es la seule mère de Marie-Antoinette à ce que je sache"

Le plan de Jasmina avait échoué. Mais grâce à des services informatiques vraiment technologiques, elle put retracer Paul à l'aide de l'endroit où il avait répondu: IQALUIT?!?...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 14:56    Sujet du message:

Elle sauta donc dans un taxi et dit au chauffeur : « Iqaluit ! » Le chauffeur s'étonna, mais il se mit en route... plusieurs heures plus tard, ils arrivèrent. Elle fit le tour de la place, mais ne trouva pas sa fille. Elle demanda à quelqu'un si elle était à Iqaluit, on lui répondit que non, qu'elle était à Égale Huître, un village de la Nouvelle-Écosse ! Jasmina se mit à crier !!! Elle était désespérée !

Elle vit une huître géante passer par là. Elle sauta sur son dos et la pria de l'amener à Iqaluit... Jasmina eut froid comme jamais !! Il faisait si froid dans les grandes eaux de l'Atlantique...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:01    Sujet du message:

elle arriva enfin au labrador, où elle pris un taxi jusqu'à Iqualuit. Elle paya le bill de 2000$ et cria "MARIE-ANTOINETTE!!!! MARIE!!!". Quelqu'un passa et lui dit "J'Ai vu sa blonde passer tantôt, elle ne doit pas être loin..." Sa blonde?!?!? Jasmina s'évanouit. Elle se réveilla...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:05    Sujet du message:

Elle était prisonnière d'une cage fait de grillage métallique... il faisait chaud, trop chaud !!! Elle regarde comme il faut... elle se rendit compte qu'elle était dans un panier à friteuse !! Non, elle allait mourir frite ! L'ours A&W riait de façon diabolique !!! Soudain, un coup de poêle aboutit sur la tête de l'ours. C'était Henriette. Elle était venue sauver Belle-Maman. Jasmina, qui ne savait pas encore que c'était la blonde de sa fille, la remercia et lui demanda ce qu'elle pouvait faire pour aller. Henriette dit alors : « Acceptez-moi, et aimez-nous, Marie-Antoinette et moi, car nous, nous vous aimons. » Jasmina n'était pas trop sûre. Elle s'assit sur le cuisine de la cuisine, se mit à manger quelques rondelles d'oignon, puis dit...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:09    Sujet du message:

"je vous accepte... mais à condition que Marie-Antoinette revienne à la maison, Joliette, c'est bien plus chaud qu'Iqualuit!!"

marie-Antoinette, cachée dans un placard, sortit du placard (! jeu de mot!) et fit une accolade à sa mère. Tout le monde pleurait, et on trinqua, cette fois ci avec du champagne aux mûres... Ils prirent un taxi, vidèrent l'ours A&W et le mirent sur le top, et partirent en direction de joliette...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:18    Sujet du message:

Il faisait chaud dans le taxi ! Un chauffeur de taxi, Marie-Antoinette, Henriette, Jasmina, Paul et Joseph dans une Smart, ayoye ! Avec l'ours éventré par-dessus en plus, la Smart avançait de peine et de misère. Elle allait à 17.96 km/h maximum !

Rendu au milieu de nulle part, le moteur lâche, la voiture coupa en deux, les roues quittèrent la voiture, comme des balles de on-sait-pas-quoi dans le désert, l'essence s'évapora complètement. Il n'y avait rien, personne, même la route s'effaça. Le cellulaire de Paul ne captait aucun signal. Ils étaient perdus, abandonnés, incapables de rejoindre la société...

Après plusieurs heures à désespérer et à se réfugier sous la peau de l'eau pour se réchauffer (wow, ils avaient donc bien été intelligents de le tuer lui !), ils virent une bande de chiens sauvages passer par là...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:36    Sujet du message:

ils n'avaient pas l'air gentils gentils. Paul eut la brillante idée de mettre la peau de l'ours sur lui de et faire " menoum menoum"... ainsi, les chiens eurent peur et se sauvèrent. Mais ils virent ensuite un homme, grand, poilu, horrible! avec une longue barbe et des béquilles... c'était le DOC MAILLOUX! Qu'est-ce qu'il fiche là lui? Il sortit de sa poche...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 15:41    Sujet du message:

un couteau ! Agaguk, le chauffeur de taxi, était d'origine amérindienne et n'était pas assez intelligent... il devait donc mourir !!! Il vint pour sauter que Agaguk, mais les autres le retinrent ! Les chiens revenaient, attirés par l'odeur de Doc Mailloux... Marie-Antoinette et compagnie donnèrent Doc Mailloux aux chiens ! Adieu !! Le chien dominant wouf-woufa : « Comment vous remercier ?
- Amenez-vous à la société, dit Paul.
- Parfait, on vous amène à Dolbeau ! »

C'est ainsi qu'ils s'assirent sur le dos des chiens et se rendirent à Dolbeau. Rendus là...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 16:02    Sujet du message:

ils purent enfin faire du pouce pour revenir à Joliette. Par contre, le chauffeur de la voiture dans laquelle Henriette et Marie-Antoinette embarquèrent était dangereusement méchant. Il prit un embranchement et arriva dans une route perdue, au milieu de nulle part. Marie-Antoinette, prise de panique...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 16:05    Sujet du message:

Commença à crier, mais le chauffeur lui donna un coup de poing afin qu'elle se calme. Elle perdit connaisance... le chauffeur s'arrêta au milieu du bois... il attacha Henriette sur un arbre, et fit de même avec Marie-Antoinette... celle-ci se réveilla et vit le chauffeur qui chatouillait Henriette avec une plume sous les pieds ! Henriette riait tellement fort ! Elle allait mourir tellement ça la chatouillait !! Marie-Antoinette ne pensait qu'à une chose : « Maudit malade !!! » Le chauffeur cessa de chatouiller Henriette... il se dirigea vers Marie-Antoinette et descendit sa braguette...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 28 Juil 2006 16:15    Sujet du message:

sortir quelque chose qui ressemblait étrangement à un condom... mais c'était un ballon. Il le gonfla et fit un chien avec, qu'il offrit à Marie-Antoinette. Puis, il éclata en sanglot. Henriette le reconnut, c'était Ronald Mc-Donald! Il était triste, sa carrière de clown avait été détruite par Mcdo... il voulait faire rire les gens, et devait s'arranger ainsi pour que cela fonctionne, puisque personne ne voulait de lui, il était associé à l'obésité et aux têtes de rats dans les burgers, personne ne l'aimait. Émues par son histoire, les 2 fille...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 28 Juil 2006 18:23    Sujet du message:

lui donnèrent un monchoir et s'en allèrent. Il était hors de question de faire affaire avec McDo... elles ne voulaient plus de fastfood dans leur vie ! Marie-Antoinette avait comme projet de créer une chaîne de restaurants de salades... C'est ainsi qu'elles retrouvèrent par pure chance le reste du groupe. Ils prirent Allô Stop jusqu'à Montréal, et retournèrent chacun à leurs maisons. Henriette habitait maintenant avec Marie-Antoinette, sa mère Jasmina et son père Joseph, même si lui et Jasmina n'étaient plus ensemble. C'était la maison du bonheur. Jasmina et Joseph s'entendaient bien, au grand bonheur de Marie-Antoinette.

Janine fut très heureuse de retrouver son homme ! Il lui avait tant manqué ! C'est pourquoi elle lui cuisina une toute nouvelle salade. « Wow ! s'exclama-t-il, on dirait un party dans ma bouche ! Qu'est-ce que c'est ?
- Une salade à la mexicaine avec du poivre de cayen !
- Oh non, tu sais que j'y suis allergique ! JANINE !!! »

Paul devint très rouge et commença à enfler. Il ne pouvait plus respirer... Janine appela d'urgence le 9-1-1 : « 9-1-1 ? Un drame terrible vient de se produire dans notre demeure familiale ! Venez vite ! » Elle regarda Paul et lui dit que les secours s'en venaient... mais horreur, elle n'avait pas donné l'adresse !! Que faire ??!! Rappeler le 9-1-1 ? Non, elle aurait bien trop l'air épaisse !!
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:19    Sujet du message:

Elle prit donc le téléphone pour décrocher, mais au même moment, on sonna à la porte. Les ambulanciers étaient arrivés! ouf! Ils s'étaient fiés à la fumée qui émanait de Paul. Ils embarquèrent Paul et Janine embarqua à l'arrière aussi, réconfortant son homme. Ils entrèrent dans l'Urgence en courant, on entendait le médecin crier.

On soigna Paul et on l'amena dans un chambre. Paul s'endormit et se réveilla en voyant au dessus de sa tête...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:26    Sujet du message:

la lampe, il y a toujours une lampe de bureau au dessus de chaque lit dans les hôpitaux... sa femme, qui était à ses côtés, sourit et lui demande comment il allait. Paul répondit qu'il se sentait mieux, mais qu'il ne serait plus capable de manger de salades, son corps ayant associé salade et choc anaphylactique. Il se mit à pleurer comme un bébé : « Non ! Ma vie sans salade, non, non, non !!! » Janine tenta de le réconforter, mais en vain...

Pendant ce temps au 3 884, rue des Cyprès à Sherbrooke, un homme nommé Antoine dû s'excuser auprès de toute sa famille qui était présente pour son 15e anniversaire de mariage avec Antoinette, sa femme. Son amant, Marcel, venait de l'appeler et voulait absolument le voir. Antoine avait tenté de lui faire comprendre que c'était impossible, mais non, Marcel ne voulait rien savoir, il avait absolument besoin de le voir !

Arrivé chez Marcel, Antoine s'assit en attendant ce dernier. Il arriva quelques minutes plus tard avec deux sandwiches, un pour lui, un pour Antoine. Il s'assit à table et invita Antoine à s'assoir et à manger avec lui. Antoine se fâcha : « Voyons Marcel ! Tu me fais venir ici alors que c'est mon anniversaire de mariage, et tu me manges dans la face ! Je pensais que tu me sauterais dans les bras et que tu m'embrasserais, mais non, tu arrives, t'assois et manges ! MARCEL, arrête de manger et écoute-moi, regarde-moi ! » Marcel finit par dire...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:36    Sujet du message:

"écoute.... ça, c'est le quotidien... tu me vois, manger, comme ça... t'aime ça le quotidien?? t'Aime ça???"

Antoine ne savait que répondre... Marcel continua: "tu vis ça avec ta femme, et t'es même pas heureux! Avec moi, c'est la diversité, l'amour, tu m'aimes, je t'aime... pourquoi tu vis pas enfin, pour une fois, ta vraie vie??"

Antoine éclata en sanglots! Il lui répondit :
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:41    Sujet du message:

parce que si je la quitte, je pourrai pas amener mon toutou Greluche !!! Greluche, mon toutou, noooooon ! Ah oui, j'oubliais, j'ai trois enfants itoo... mais eux, c'pas si important que mon Greluche !!!!!!!!! GRELUCHE !!!!!!!
- Ben franchement, je vaux plus qu'un toutou ! En fait, je suis TON TOUTOU ! Et toi, tu es mon gros nounours ! Et je t'aime !
- Marcel, tu sais bien que je t'aime, mais Greluche, c'est toute ma vie ! Ma grand-mère me l'a donné quand je suis né et je l'ai donné à Antoinette comme preuve de mon amour... je ne peux pas lui reprendre !!! Comprends-tu ça ? Comprends-tu que si j'abandonne Greluche, j'abandonne ma vie ? »

Marcel était sans mots... quelle était cette folie ?? Il demande à Antoine...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:47    Sujet du message:

"as-tu bu?... Antoine, répond, as-tu bu?????"

Antoine était de plus en plus mal à l'aise... Marcel commença a s'impatienter " ANTOINE! Pourquoi chaque fois qu'on se voit, tu dois absolument boire! Tu n'es pas capable d'assumer le fait qu'on s'aime! On va devoir régler ça, ça devient vraiment problématique!!"

Antoine sortit de la maison en claquant la porte et alla se réfugier...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 17:55    Sujet du message:

Dans la section des toutous du Toys R Us le plus près... il pleurait et se consolait avec ses amis Le Loup, l'Ours, l'Hippocampe, la Moufette, etc. Un commis le vit et vint lui demander pourquoi il pleurait. Antoine ne pouvait pas parler de Marcel, il ne pouvait parler ouvertement de son homosexualité ! Il inventa donc une raison : « Mon lacet est détaché et je ne peux le refaire ! » Le commis appela la sécurité... il était découragé ! La sécurité arriva et jeta Antoine hors du magasin. Celui-ci se mit à pleurer comme une Madeleine... il se sentait rejeté de toute part... il alla marcher au Parc Jacques-Cartier... il regardait l'eau, il se voyait marchant dedans jusqu'à être complètement immergé, moment où il se laisserait mourir... il regardait aussi la voie ferrée à sa droite... il pourrait se jeter devant un train et mettre fin à sa douleur... mais il songea à Greluche, il ne pouvait pas l'abandonner !! Que faire ??!! Il ne le savait pas ! Il alla donc à La Maison Grecque déguster une salade grecque... peut-être que les oméga 3 contenus dans les olives lui permettraient de retrouver la raison...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 18:48    Sujet du message:

il resta assis à table une bonne heure. Enfin, il trouva une solution: il devait simplement kidnapper Greluche pendant la nuit, et ensuite se sauver dans une autre ville en compagnie de Marcel. C'est ainsi que, pendant la nuit, il entra en silence dans la chambre, mais au fond, il avait pas besoin parce Antoinette n'était pas la, elle était à sa recherche. Il prit Greluche et kidnapa ensuite son amant. Ils se rendirent ainsi...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 19:04    Sujet du message:

à Lennoxville, qui était très loin de Sherbrooke...... ! Ils tentèrent de se trouver un appartement, mais rien d'intéressant... en attendant, ils restaient dans un gîte du passant aux murs rose... cette couleur n'avait jamais plu à Antoine, malgré sa fifounité... Antoine, malgré la présence de Greluche, n'arrivait pas à se sentir totalement épanoui... quelque chose lui manquait... il avait la vague impression d'avoir oublié quelque chose.... « Marcel, nooooooon, j'ai oublié...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 19:08    Sujet du message:

ma brosse à dents! merde! c'est pour ça que je pue de la bouche autant depuis quelques jours!"

Antoine ne pouvait vivre sans sa brosse à dents, mais Marcel était d'une intelligence supérieure. Il partit sans dire un mot et revint avec... la brosse à dent d'antoine!

Il avait été subtilement chez Antoinette en se faisait passer pour la police qui avait besoin d'ADN. Ça avait été un pet! Ils étaient maintenant presque heureux. Il ne manquait que l'appartament. Ils en visitèrent un et...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 19:12    Sujet du message:

virent un lit... ils ne pouvaient résister à l'envie... c'est ainsi qu'on entendit « Ah ouiiiii ! Oh, j'aime ça, ouiiiii, c'est l'fun !! Alleeeeez !! » Oui, nos amis s'amusaient à sauter sur le matelas comme de jeunes adolescents ! Le propriétaire les trouvait tellement cutes qu'il se mit à rire de façon amicale. Marcel et Antoine décidèrent de prendre l'appart. Le proprio leur fit signer le bail. Ils emménagèrent aussitôt et en moins de deux heures, tout était placé : les meubles, la vaisselle, les décorations, même la peinture avait été appliquée ! De vrais pros ! Tout à coup, le cellulaire d'Antoine sonna, c'était Antoinette : « Antoine, où es-tu ??? »
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 29 Juil 2006 21:21    Sujet du message:

"heeeu... à Toronto..."
"À Toronto?!?"
"ouais... heu, j'tavais pas dit, voyage d'affaire"

Antoinette était assez tarte et avait l'habitude de tout gober. Par contre, Marcel commençait à trouver qu'il devrait dire la vérité à Antoinette un jour où l'autre. Voulant bien faire, il appela cette derniere et lui déballa tout. Antoinette criait si fort dans le combiné de téléphone qu'antoine, qui était au dépanneur de l'autre côté de la rue avait tout entendu. Il entra en furie dans l'appartement et...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 29 Juil 2006 23:05    Sujet du message:

leva le bras en direction de Marcel, agrippa celui-ci fermement, le rapprocha de lui et lui dit : « Toé là, mon maudit, J'T'AIME ! » Et ils s'embrassèrent et firent l'amour passionément ! Wouuuuhhh !

Janine se sentait coupable depuis qu'elle avait mis du poivre de cayen dans la salade de son mari. Ce dernier se portait très bien depuis l'incident et n'avait gardé aucune rancune face à sa femme qu'il aimait temps. Leurs rapports sexuels allaient de mieux en mieux, le petit soldat de Paul se portait mieux... Un soir, Janine alla voir Paul et se mit à lui pleurer dans les bras : « Paul, je m'en veux tant d'avoir risqué de te tuer ! Me pardonneras-tu un jour ?
- Mais Janine, tu n'as rien à te reprocher voyons ! Tu sais que je t'aime, et c'est tout ce qui compte ! Je suis en vie, that's it that's all !
- Oh, Paul, ce que je t'adore ! Mais il y a autre chose dont je dois te parler...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 30 Juil 2006 20:42    Sujet du message:

... hier... j'étais dans la voiture, et y'avait une chanson qui jouait..,. et j'ai aimé ça!!
-d'Accord... t'as le droit d'aimer la musique mon amour!
-... mais c'était du COUNTRY!

Paul équarquilla les yeux, et cessa de respirer. Le country avait toujours été un sujet tabou dans sa famille, depuis que son père s'était fait piétiner par un cheval, lorsque Paul avait 4 ans. Tout le monde avait assisté à cette horeur et tous les disques countrys avaient été lancés dans la rivière. Personne n'avait le droit d'écouter ce style de musique.

-Janine, répondit Paul... [/list]
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 31 Juil 2006 10:55    Sujet du message:

tu dois faire la paix avec ce cheval ! Ça suffit, tu as 44 ans, ça fait quarante ans que ton père s'est fait faire squick par un cheval ! S'il te plaît, fais une petite prière et parle au cheval. Dis-lui que tu lui pardonnes, que tu libères ta colère. Fais-toi en un ami !
- Non, Janine, cette ordure a tué mon père ! Comprends-tu ça ? J'aurais pu avoir un père dans ma vie, mais non, cette enfant de chienne, ou plutôt de jument, me l'a pris ! Il m'a privé de ce qui m'a manqué le plus dans ma vie ! Je serai jamais capable de lui pardonner !
- Oh, Paul, comme tu me déçois ! Des fois, j'ai l'impression d'aimer un adolescent ! C'est comme quand tu t'es caché pour écouter les Spice Girls ! Assume-toi bordel ! Vraiment, tu me déçois, je te croyais mature ! En tout cas, je vais prendre une marche au parc. SEULE !
- Mais Janine !
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 31 Juil 2006 11:21    Sujet du message:

Paul ne suivit pas Janine. Il s'enfonça dans les couvertures du lit et se mit à sangloter...

Marcel et Antoine étaient vraiment heureux. Ils se faisaient des petits soupers d'amoureux tous les soirs, s'endormaient ensemble devant la télévision, enlacés.. un vrai ptit couple! Tout allait bien jusqu'à ce qu'on cogne à leur porte, un certain 24 octobre à 18h34...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 31 Juil 2006 13:25    Sujet du message:

C'était un livreur de pizza. Mais Marcel et Antoine n'en avaient jamais commandé ! Quel drame ! Qu'allaient-ils faire de la pizza ? L'acheter et la manger même s'ils sortaient tout juste de table et engraisser, perdre leur taille de guêpe ou bien dire que c'est une erreur et ainsi envoyer une pauvre pizza aux poubelles alors que des milliards de personnes meurent de faim ? Quel dilemme épouvantable ! Ils finirent par se décider : « On va l'acheter ta pizza, mais tu devras la manger avec nous ! Après, on va jouer à la bouteille ! Et si t'es fin, tu auras un bon pourboire ! » Le livreur de pizza ne savais trop que faire...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 31 Juil 2006 18:04    Sujet du message:

... il ouvrit la boîte de la pizza, et c'Est la qu'ils comprirent. Un message était écrit en piments "TU NE T'EN SAUVERAS PAS COMME ÇA!". Antoine se doutait que ça devait être Antoinette qui lui écrivait des menaces pour qu'il revienne.

Janine revint à la maison en fredonnant " quand le soleil, dit bonjour, aux montaaaaagnes...". Paul savait qu'elle le nargait...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 01 Aoû 2006 14:14    Sujet du message:

C'est pourquoi il se mit à chanter du Andrea Boccelli. Janine avait horreur de l'opéra. Lorsqu'elle était jeune, elle faisait partie de l'harmonie se son école et ils allaient jouer l'opéra Carmen à son école (ils avaient beaucoup de $ !!), mais le directeur de l'harmonie mit Janine à la porte parce qu'elle était plus belle que la chanteuse qui allait incarner Carmen. Il ne pouvait permettre cela ! Depuis ce temps, Janine se sentait rejetée à chaque fois qu'elle entendait de la musique classique !

Ainsi donc commença une guerilla musicale : Janine qui chante du country, et Paul qui chante de l'opéra. Cela durant toute la journée, à répétition, sans aucune fin !

Les voisins en avaient mare ! Ils n'étaient plus capables d'entendre leurs voisins Janine et Paul chanter à tue-tête en tout temps ! Ils devenaient fous ! C'est pourquoi ils portèrent plainte à la police.

Un jeune policier se pointa donc chez Janine et Paul. Il frappa à la porte...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 01 Aoû 2006 14:31    Sujet du message:

mais le mélange de musique country et classique lui donna le tournis... c'est comme un sandwich beurre de peanut et moutarde, séparément c'est bon, mais ensemble... beurk...

Il s'évanouit donc sur le paillasson. Janine et Paul se turent et le hissèrent à l'intérieur. Lorsque le policier se réveilla...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 01 Aoû 2006 14:53    Sujet du message:

il était entre Janine et Paul qui s'envoyait la réplique... une phrase de country, une phrase d'opéra... le policier se souvint d'un épisode du Coeur a ses Raisons. Il prit la main de Janine et celle de Paul, et il les mit ensemble. Janine et Paul ressentirent alors un grand frisson, ils se regardèrent dans les yeux et dirent : " Oh, Monsieur le Policier, vous avez sauver notre couple ! C'est un miracle de Noël ! " Et Janine et Paul se désiraient plus que jamais... et Paul, à la grande surprise de Janine, demande au policier : " Savez-vous, jeune homme, que vous êtes fort joli ? À quelle heure finissez-vous de travailler aujourd'hui ? Il nous ferait plaisir d'exprimer notre bonheur avec vous ! " Le Policier, qui était célibataire depuis 2 ans, et qui était très ouvert aux nouvelles expériences dit qu'il avait déjà terminé. Paul le prit donc par le collet et l'amena dans la chambre à coucher. Janine, qui avait un océan Pacifique dans sa petite culotte, les rejoignits après s'être refait une petite beauté !

Arrivée dans la chambre à coucher, Janine s'aperçut que...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 01 Aoû 2006 19:01    Sujet du message:

Les deux hommes étaient nus sur le lit et ils... s'épilaient! Le policier avait amené de la cire et Paul se faisait une épilation intégrale. Janine alla donc au salon, en attendant que Paul ait finit, et lorsqu'il fut totalement épilé, elle alla flatter son doux torse..
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 01 Aoû 2006 19:07    Sujet du message:

mais Paul cria ! Il ne s'était jamais épilé ! Il souffrait atrocement, il était tout irrité sur le torse et Janine, en lui touchant, ne faisait qu'empirer les choses ! C'est alors que le policier alla chercher de la crème glacée dans le congélateur. Il en étendit partout sur le torse de Paul et la laisse fondre tranquillement. Paul ressentait un tel soulagement ! Janine qui avait une fringale se mit à lécher la crème glacée. Mais il manquait quelque chose. Elle alla chercher du Nutella et du caramel qu'elle répandit sur la crème glacée. Malheur ! Ce fut la bataille entre le policier et Janine ! Les deux voulaient combler leur manque de sucre ! Il y eut donc une bataille de coups de sacoche... la sacoche de Janine contre le porte-contravention du policier ! Paul n'en revenait pas ! Il lui vint un éclair de génie : il immobilisa Janine et Enrique (prononcer à l'espagnole, soit Ène-Ri-Qué) répandit de la crème glacée sur le torse de chacun, puis les trois firent un triangle de léchette.

Entra soudainement Ka-a-a-arine, la fille de Janine et Paul. La mâchoire lui tomba par terre devant se spectacle peu commun. Elle ouvrit sa bouche, la referma. L'ouvrit de nouveau, la referma. Le policier lui dit : " Ma belle, utilise ta bouche au lieu de la fermer ! Viens ici, je vais la tenir occupé ! " À cela, Ka-a-a-arine répondit...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 03 Aoû 2006 10:52    Sujet du message:

Zazou a écrit:
c'Est ainsi qu'Herménégilde (!!), les rejoignit. Ils élevèrent des pingouins (il doit surement en avoir à Iqaluit) qui devinrent des garçons de chambre. Par contre, la mère de marie-Antoinette s'en faisait de plus en plus pour sa fille et son frère. C'est pourquoi elle...


Petite correction, le frère de Paul, c'est pas Hermé, c'est Gérard qui est devenu Gérarde ! Grimace
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 04 Aoû 2006 10:19    Sujet du message:

"ARK! PAPA! MAMAN!!!!"

Paul et Janine se cachèrent sous les couvertures, pendant que Ka-a-a-arine se cachait les yeux avec ses mains, mais regardait Enrique entre ses doigts. Elle le trouvait séduisant comme tout. Lui aussi la trouvait séduisante. Ils se regardaient dans les yeux, ils étaient seuls au monde, petite musique douce... la musique arrêta avec la voix de Paul qui disait " Sort Ka-a-a-arine! on aimerait s'habiller..."

Ka-a-a-arine sortit, toujours sur son nuage...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 06 Aoû 2006 9:31    Sujet du message:

et elle entendit Enrique dire : "Ouais, j'aimerais que tu utilises ta bouche à manger du pop-corn au cinéma ce soir avec moi ! Il y a un film qui a l'air très bon... Vanille, Noisette et Chocolat. Me ferais-tu l'honneur de venir avec moi ?
- Oh, mais oui, répondit Ka-a-a-arine.
- Oh les nerfs pompon, ma fille n'ira pas nulle part avec un malade mental comme toi ! dit Paul.
- Malade mental ? VOUS m'avez traîné dans votre lit ! C'est donc VOUS le malade mental ! dit Enrique.
- Mais comment osez-vous parler ainsi à mon mari ? dit Janine."

C'est ainsi que commencèrent une série de coups de sacoche verbaux. Ka-a-a-a-arine qui entendit tout cela de l'extérieur de la chambre en avait plus qu'assez. Elle cria...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 06 Aoû 2006 16:29    Sujet du message:

stooooooop! Je peux vivre MA vie s'il-vous plait?

Elle refaisait une crise d'indépendance, comme à 14 ans, lorsqu'elle voulait cesser de coucher entre son papa et sa maman dans leur lit. Maintenant qu'elle en avait 22, elle en avait plus qu'assez d'être couvée par ses parents. Elle entra dans la chambre, pogna Enrique et le sortit de la chambre. Elle avait ensuite prévu l'embrasser à pleine bouche, mais de sa bouche sortit seulement " bah... bieuw.. nfamsd....". Enrique répondit :
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 07 Aoû 2006 18:16    Sujet du message:

- Viens dans la cuisine boire un bon verre d'eau froide, cela te soulagera et te permettra de voir clair ! »

Ils arrivèrent dans la cuisine et, oh, surprise ! Ka-a-a-arine sortir une bouteille de vin rouge et deux coupes. Elle voulait impressionner Enrique et devait aussi calmer la rage en elle. Elle cala 750/2 mL, soit 375 mL, en moins de deux minutes... Enrique but plus lentement... après s'être rempli l'estomac d'alcool, nous deux petits amoureux quittèrent pour le cinéma.

Enrique était au volant et n'avait pas vu le barrage policier... il dut passer l'alcoo-test et il l'échoua. Il fut emmené au poste de police avec Ka-a-a-arine...

Arrivés au poste...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 07 Aoû 2006 18:36    Sujet du message:

Ka-a-a-arine, qui était une habituée de ce genre de situation, décida d'utiliser ses charmes pour arriver à ses fins. Elle dit au policier:
-Comment tu t'appeles mon beau?
-Georges... répondit le policier, rougissant
-tu sais... on est deux pauvres tourteraux qui voulaient simplement se connaître mieux en écoutant un film américain à l'eau de rose nanane et SI TU VEUX PAS QUE JE T'ARRACHE LES COUILLES TU NOUS LAISSES PARTIR!

Le policier, appeuré par les yeux devenus rouges de Ka-a-a-arine, les laissa partir. Par contre, ils n'avaient plus du tout envie de cinéma...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 07 Aoû 2006 18:48    Sujet du message:

Ils avaient envie d'aller... au Dairy Queen ! Oui, ils voulaient bouffer du sucre, du sucre, du sucre !!! Ils commandèrent donc des Blizzards... après avoir commandé, ils entendirent deux hommes rire : « Ah, tu aurais dû voir la gueule d'Antoinette lorsque je lui ai annoncé la nouvelle ! Ça a pas été facile de ravoir Greluche, mais je l'ai eu !
- Hihi, je te crois, ça a dû être comique ! C'que je t'aime Antoine !
- Je t'aime aussi Marcel !
- Ah, regarde Enrique comme ils sont cutes ces deux-là dit Ka-a-a-arine.
- Ouais, mais ils ne sont pas aussi heureux que toi ! Finis ton Blizzard en vitesse, ce soir, je t'amène...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 07 Aoû 2006 18:52    Sujet du message:

à la pêche à la barbotte!

Ka-a-a-arine était intriguée. Elle embarqua donc dans la voiture d'Enrique et ils partirent. Rendu à une intersection, il lui passa un bandeau sur les yeux. Ka-a-a-arine ne voyait plus rien, et ne savait pas du tout où Enrique l'emmenait. Lorsqu'ils arrivèrent (après avoir survécu à plusieurs nids de poules), elle enleva son bandeau et se rendit bien compte que pêche à la barbotte était une métaphore pour dire...[/list]
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 9:59    Sujet du message:

un souper dans un restaurant spécialisé dans le poisson fin.
« Oh, Enrique, ce que tu es romantique !
- Et toi, Ka-a-a-arine, tu es si belle !
- Oh que tu es gentil !
- Mais toi aussi tu l'es ma petite rose !
- Que penses-tu commander ?
- Hmmmm, je ne sais pas encore, et toi ?
- Le filet de saumon aux amandes me semble fort apétissant...
- Ah non, pas du saumon, à cause de la couleur, tes dents vont devenir toutes crottées !
- Ah bon, alors je prendrai le thon !
- Surtout pas ! C'est plein de mercure !!!
- Ok, de l'espadon ?
- Non plus, il ne contient pas assez d'Oméga 3...
- Voyons batince, je peux-tu choisir s'il vous plaît ? Me semble que c'est ma vie !
- Mais voyons, je fais ça pour ton bien !
- Êtes-vous prêts à commander ?
- Oui, je vais prendre une salade SANS poisson s'il vous plaît ! dit Ka-a-a-arine.
- Hmmmm, je vais prendre votre trio de saumon, thon et espadon !
- QUOI ? Enrique, tu me niaises ou quoi ?
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 11:19    Sujet du message:

Ka-a-a-arine était frustrée. Elle n'aimait pas du tout se faire contredire. Pour montrer à Enrique son mécontentement, elle lui jetta son verre d'eau à la figure. Enrique prit le sien et le jeta a la figure de Ka-a-a-arine. Le tout continua en bataille généralisée dans le restaurant, tout le monde se jetait des verres d'eau. Lorsqu'il n'y eut plus d'eau, Luc Seney entra dans le restaurant et cria " Je travaille pour vision mondiale, en afrique, et je vous vois gaspiller de l'eau. Je suis fâché, je vais tous vous obliger à écouter vision mondiale pendant 4h non-stop!"...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 11:26    Sujet du message:

Après les 4h passées à écouter Vision Mondiale, la moitié des gens s'étaient évanouis, une partie du reste pleurait, l'autre partie restante était frue contre Luc ! Enrique était évanoui, Ka-a-a-arine était frue contre Luc et elle lui brandit un poing ! Celui-ci tomba et fit la split sans le vouloir ! Ses muscles déchirèrent et il hurla de douleur ! « Bien fait pour toi fils de Stan ! Enrique, mon trésor, réveille-toi ! Je vais demander à ma mère de te faire une salade !
- Ohhhh oui, uneeee saaa-llaaaaa-ddddeeeee... »
Puis il perdit connaissance. Ka-a-a-arine l'amene chez elle et le coucha dans son lit de princesse avec de la dentelle ros.e En se réveillant, Enrique vit l'univers de princesse dans lequel il était, et ce fut suffisant pour lui faire perdre connaissance une fois de plus ! Elle l'amena donc dans le sous-sol où il y avait un cinéma maison... Deux heures plus tard, elle entendit un film jouer sur l'écran, le son au maximum ! Elle se dit qu'Enrique était réveillé et alla le voir. Elle ne trouva point Enrique ! À la place, elle vit...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 11:49    Sujet du message:

ses parents qui écoutaient le roi lion en faisant du necking sur le sofa. Ka-a-a-arine, les yeux écarquillés d'étonnement, leur demanda " Mais... de kessé?!?". Janine répondit:
-je vais tout t'expliquer
-j'espère!!
-tu vois...ton père a recommencé à avoir des problèmes érectiles, et la seule façon que nous avons trouvé de lui faire pousser la tulipe, c'est en écoutant un film mettant en vedette nala, la lionne...

Ka-a-a-arine était étonnée, mais elle n'osait pas poser plus de question. Elle partie du sous-sol, à la recherche d'Enrique...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 12:02    Sujet du message:

elle cria : « Enriiiiiiiique, Enriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique, Enriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique, où es-tu mon amour ? ENRIIIIIIIQUE !!!! Madame Bertrand, auriez-vous vu Enrique ?
- Non, désolée.
- Et vous Madame Lamarche ?
- Euh, non plus...
- Merde !! Que vais-je faire ? »

C'est alors qu'elle vit des frites sur le sol... elle les suivit, et aboutit dans un vieux A&W abandonné... elle entra dans les décombres, et entendit des gémissements... elle se rendit dans le sous-sol et y vit Enrique attaché, presque totalement nu, avec du duck tape sur la bouche. Elle vint pour le détacher... l'ours A&W l'arrêta !

Hé oui, il était revenu à la vie et voulait de venger de Marie-Antoinette... il avait donc décidé de faire du mal à sa cousine !

L'ours A&W, appelons-le Roger, se mit à faire manger du A&W en quantité industrielle. Ka-a-a-arine criait : « Noooooooon, il va perdre sa forme de triangle ! Il ne sera plus un sex symbol ! Il ne pourra plus utiliser le Magic Bullet aussi énergiquement !!! Ne faites pas ça ! Faites-moi engraisser, je suis déjà si grosse, mais laissez-le partir de grâce !
- Ka-a-a-arine, que dis-tu là ! Tu mesures 6'5" et tu pèses 85 lbs !! Tu n'es pas grosse du tout !!
- Ahahah, vous êtes folle jeune demoiselle, je garde votre Enrique, je vais en faire mon esclave A&W et ainsi rentabiliser ma chaîne qui est en faillite depuis que Boston Pizza est arrivé au Québec !
- Mais en lui faisait manger tous ces aliments, ne perdez-vous pas d'argent ?
- Mais non, je vais le faire engraisser et lui faire pousser du poil, ainsi je vais avoir une nouvelle mascotte pour faire de la promotion partout au Québec, et même au Nunavut à Iqaluit ! AHAHAHAH !
- Nooooon, salaud !
- Ouais, et fier de l'être ! »

Enrique n'en pouvait plus, il ne pouvait plus ingérer quoi que ce soit, son estomac était rempli au maximum, mais Roger continuait de le nourrir. Ka-a-a-arine ne savait que faire ! Roger était en plein délire... Enrique, à bout, perdit connaissance. « Voyons, yé donc bien moviette lui ! » dit Ka-a-a-arine.
« C'est pas pour rien que je l'ai laissé là ! dit...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 12:54    Sujet du message:

Josée Di Stasio.

-HeIn?!? Vous êtes l'ex d'Enrique?dit Ka-a-a-arine, intriguée
-Oui, mais tu vois comme il est feluette..., répondit Josée
-mais.. que faites vous dans un A&W?
-Je cherche la recette secrete de la root beer pour en faire la semaine prochaine avec Gilbert Sicotte
-ok... pendant que vous êtes là, je peux vous demander une faveur?
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 13:03    Sujet du message:

- Oui, laquelle ?
- Vous êtes réputé pour avoir une sacoche très solide, en fait, la plus solide du Québec ! Voudriez-vous s'il vous plaît donnez un coup à Roger s'il vous plaît ?
- Avec plaisir ! »

Et elle donna un coup de sacoche à Roger ! Mais surprise, elle en donna aussi un à.. Ka-a-a-arine : « Tu laisses Enrique tranquille ma grosse vache ! C'EST MON CHUM BON !
- Euh il me semblait que vous l'aviez laissé !
- Oui, mais je permets à personne de s'en approcher ! Personne ne pourra l'aimer plus que je l'ai aimé ! AHAH !! Asteur, viens ici que je t'attache et que je t'abandonne ici à jamais !
- Mais vous êtes FOLLE !! Vous ne m'atrapperez jamais !!
- Tu crois ça hein ?
- Oui, espèce de salade ratatinée !
- Oh toi ma lasagne décomposée ! »

Et c'est ainsi que Josée et Ka-a-a-arine jouèrent au chat et à la souris, ou plutôt à la chatte et à la souris...

« Je savais bien que je t'atrapperais ma mangue passée date !
- Laissez-moi ! Laissez-moi ! LAISSEZ-MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!
- Nah nah nah ! Tu restes ici ma grande et tu attends la mort !
- Enrique, ne m'abandonne pas !
- Désolé Ka-a-a-arine, je ne sais résister à une aussi belle sacoche !! »

Et Enrique quitta la pièce en faisant un clin d'oeil... Ka-a-a-arine avait compris son p'tit jeu et elle fit semblant d'être désespérée : « Noooooooon, Enriiiiique, MON Enriiiiiique, reviens-moi !!! »

Josée l'assoma et elle perdit connaissance... Josée s'enfuit avec Enrique.. quelques heures plus tard, Ka-a-a-arine se réveilla, seule...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 13:10    Sujet du message:

recouverte de guacamol et de salsa. Elle y goûta... bien sûr, elles avaient été faites à l'aide d'un Magic Bullet sans aucun doute. C'était un indice suffisant pour retrouver son homme. Même s'ils étaient ensemble depuis peu, ils s'étaient donnés un signe : s'ils avaient un indice qu'un magic bullet avait passé par là, ça voulait dire qu'ils s'étaient enfui dans un parc à Pointe-aux-trembles. Ka-a-a-arine fit donc du pouce et embarqua avec 2 hommes qui allaient en lune de miel à pointe-aux-trembles.
-Moi c'est Marcel et lui Antoine
-Aah.. bonjour... mais PÈSE SUR LE CHAMPIGNON! Josée di stasio veut me voler mon chum, et peut-être en faire le plat de résistance de sa prochaine émission.

Ils allèrent donc vite vite vite, et le policier qui avait arrêté Enrique allait les arrêter mais reconnu Ka-a-a-arine la coupeuse de couilles, donc, il les laissa filer à 190 km/h. Ils arrivèrent à Pointe-aux-trembles, elle quitta son lift et partit à la recherche d'un parc...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 13:21    Sujet du message:

mais Pointe-aux-Trembles est tellement sauvage/naturel, qu'elle ne savait par où aller ! Elle demande à quelqu'un : « Où est le parc ?
- Lequel ? Ahahah ! dit une dame. »
Et elle continua son chemin...

Ka-a-a-arine regarde un peu partout, et elle vu sur un panneau : » Résidence de campagne de Josée di Stasio => »... elle se dirigea dans cette direction... elle marcha sur une drôle de roche qui fit un bruit... des fléchettes arrivèrent de gauche et de droite... Ka-a-a-arine qui avait fait ses Jeanettes eut le réflèxe de se coucher immédiatement sur le sol. Puis elle entendit un grand bruit et sentit le sol trembler... elle vit une immense roche s'en venir vers elle ! Elle courut, courut et courut ! Elle arriva à un grand trou, trop gros pour être sauté et très profond, y tomber serait mortel ! Elle lança son fouet sur un arbre dans les airs et se balança au-dessus du trou. Mais elle se rappela qu'elle n'avait pas de fouet... elle tomba donc dans le trou... la chuta était interminable, et à cause de l'accélération, elle perdit connaissance ! Elle se réveilla dans un lit de dentelle rose qui lui était franchement familier... elle voyait une forme flou au dessus d'elle... ses yeux s'éclaircirent et elle aperçut Enrique qui lui disait : « Réveille-toi ma belle rose ! Je suis là ! » Elle se réveilla et embrasse son Enrique ! Mais elle entendit : « Eurk ! » et elle vit la main d'Enrique arriver près de son propre visage et tirer sur la peau... c'était un masque ! Derrière était cachée Josée di Stasio ! Elle dit : « Enfin, je l'ai eu ! En m'embrassant, tu m'as transféré l'amour que tu ressens envers Enrique ! Ainsi donc, il sera MIEN ! Et toi, tu l'oublieras !!! AHAHAH ! »

Ka-a-a-arine ne voulait pas accepter la réalité ! Mais bien rapidement, elle se demanda ce qu'elle faisait là, qui était devant elle, pourquoi elle était attachée... elle ne comprenait pas ! Josée lui fit respirer du chloroforme et défit ses liens, et elle s'en alla...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 19:49    Sujet du message:

Ka-a-a-arine se re-réveilla dans le lit rose (il lui était maintenant encore plus familier) et se dit " merde, si Enrique ne vient pas a moi, j'irai à Enrique". Elle sortit donc de la maison où elle était et sortit, au coeur de pointe au trembles. Elle retrouva la pancarte où il était écrit "  Résidence de campagne de Josée di Stasio =>", et un petit coin pendait. Elle tira dessus et découvrit qu'il était écrit en dessous " résidenre de campagne de Ricardo Larivée". Elle partit donc en courant n'importe où, parce qu'elle ne savait même pas où elle était, et fonça dans Josée. Cette dernière éclata en sanglots.
-Que ce passe-t-il, salope, Enrique ne veut pas de toi?!, demanda Ka-a-a-arine
-Nooooon, ce n'est pas ça, j'ai jamais sorti avec ce Enrique, en fait, c'est Ricardo qui m'a payé, pour détruire ma réputation. Il était jaloux que mon émission soit meilleure que la sienne, alors, il m'a obligé à monter ce plan!

Ka-a-a-arine, désemparée, fit une accolade à la cuisinière-hors-paire-qui-blanchit-des-tomates-comme-pas-une et lui demanda dans quelle direction les 2 hommes étaient partis....
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 21:26    Sujet du message:

au studio de Radio-Canada ! En effet, aujourd'hui, Ricardo allait cuisiner avec des pommes grenade, et il ne voulait courir aucun risque ! Il voulait un policier qui s'y connaît en explosifs, et Enrique était le plus réputé pour cela à Montréal !

Ka-a-a-arine syntonisa donc Radio-Canada afin d'écouter l'émission de Ricardo... elle vit Ricardo cuisiner avec Enrique, tout semblait bien aller jusqu'à ce qu'une des pomme grenade soit une fausse pomme grenade et soit en fait une vraie grenade ! Ricardo avait accidentellement enlevé la goupille ! La tour de Radio-Canada était menacée ! Que faire ??!! Il ne restait qu'environ dix secondes avant le gros boum ! Enrique s'y connaissait et savait qu'en utilisant du Tide, la grenade ne produirait qu'une mince explosion ! Il demande à Ricardo s'il avait du Tide.. celui-ci répondit que oui car son décor de cuisine était l'ancien décor de Bon Appétit avec Marie-Josée et Maman Taillefer qui étaient bien connues pour leur alliance publicitaire avec Tide !

Ainsi donc, Enrique noya la grenade dans un mélange d'eau et de Tide. Je vous rappelle que tout cela s'est produit en moins de dix secondes ! La grenade ne dégagea que peu de gaz, mais réchauffa énormément l'eau... Ricardo eut la brillante idée de se mettre la main dedans... il se brûla !

« Ahah ! Tu n'as peut-être pas explosé comme je le voulais, mais au moins, tu souffres mon salaud ! »

C'était Josée di Stasio qui s'adressait à son rival ! Elle s'avança vers lui avec une mixette Starmixette 2007 et voulait démolir le visage de Ricardo ! Ricardo s'arma de son rouleau à pâte Doughsoftener 2006 et de détruire le Starmixette de Josée... À ce moment, Enrique fit feu dans les airs... malheureusement, la balle heurta un projecteur et ce dernier tomba sur...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 21:37    Sujet du message:

Ka-a-a-arine, qui avait piqué un sprint pour sauver son amour. Elle tomba par terre, et réussit à dire "Enrique... je t'aime, mais tu dois savoir mon lourd secret... je... je..............." et elle mourut. Enrique se mit à crier "nooooooooooooooooooooooooooooooooooooon, Ka-a-a-arine! ". À radio-Canada, on passa un documentaire sur les écrevisse pour ne pas montrer aux 12 auditeurs ce drame!

Vint le moment où Enrique dut annoncer la triste nouvelle à ses beaux-parents, et en même temps tenter de savoir quel était le lourd secret!
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 21:44    Sujet du message:

« Nooooooooooooooooooooooooooooooon, pas notre seule et unique fille !! Pas notre Ka-a-a-arine !!! dit Janine.
- Es-tu bien sûr que c'était elle ? Es-tu en train de nous faire une mauvaise blague ?
- Malheureusement non. Vous savez bien que Ka-a-a-arine et moi nous nous aimions d'un amour fou !
- Oui nous le savions, mais nous ne pouvons l'accepter ! dit Paul.
- Avant de mourir, elle m'a dit qu'elle m'aimait et qu'elle devait me dire un grand secret, mais elle n'a pas eu le temps de me le dire...
- Oh mon Dieu ! Paul, crois-tu que nous pouvous le lui dire ?
- Je crois qu'il est assez mature pour le savoir Janine... vas-y, dis-lui...
- Elle adorait le pudding au caramel même si elle prétendait le contraire ! Elle n'a jamais su accepter ce côté d'elle, c'était la seule gâterie qu'elle se permettait, mais en cachette !
- En fait, ce n'était pas une gâterie, mais plutôt un dessert irrésistible, la tentation du diable comme elle disait... Ka-a-a-arine avait si peur de perdre sa taille de guêpe...
- Elle ne pesait que 85 lbs pourtant ! dit Enrique.
- On le sait bien, on a tout fait pour la faire engraisser, rien à faire, son corps ne voulait rien savoir !!! dit Janine.
- Elle a aussi été mannequin durant des années et son compte en banque est dans les sept chiffres, neuf avec les deux décimales... mais son grand secret est vraiment le pudding au caramel, et non ses 7 369 230.32 $ qu'elle te lègue...
- Ay carramba ! dit Enrique en s'évanouissant !
- Voyons, batard, yé donc bien moviette lui ! dit Paul.
- Je suis d'accord avec toi mon chéri ! Fais-lui le bouche à bouche, ça devrait le réveiller en un rien de temps !
- Janine !!! Il est trop beau, tu le sais que je pourrais pas résister...
- Allez, vas-y, fais-toi plaisir mon homme ! J'ai confiance en toi ! »

Paul fit le bouche à bouche à Enrique... ce dernier se réveilla et...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 21:54    Sujet du message:

demanda " heu... je peux savoir ce que votre bouche fait sur la mienne, si c'est pas trop indiscret?"

Paul se ravisa. Enrique demanda ce qu'il faisait encore évanouit, et Janine lui reparla de sa nouvelle fortune. Enrique faillit s'évanouir de nouveau, mais Paul le gifla juste a temps. Il reprit ses esprits et ne savait plus quel sentiment avoir. Tristesse, joie... Il ne savait pas non plus que faire de tout cet argent.

Aux funérailles de Ka-a-a-arine (J'avoue, j'avais hâte de ne plus écrire ce nom, c'est pour ca que je l'ai tuée!!), tout le monde y était. Enrique fit un discours, dans lequel il montra au monde à quel point il l'avait aimé pendant ces... 2 jours environ finalement... Puis, Josée Di Stasio fit du pouding au caramel pour tout le monde en l'honneur de Ka-a-a-arine.

Lorsque tout le monde fut parti, Enrique alla se coucher, en pensant toujours à sa nouvelle fortune...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 08 Aoû 2006 22:07    Sujet du message:

et surtout à sa bien aimée qui maintenant était enterrée... il décida d'aller au cimetière et lui parler. Il lui parla une partie de la nuit et s'endormit sur sa tomba. Le lendemain matin, il se réveilla, seul, sous le soleil brûlant... il regarda la tombe et vit que de nouvelles écritures s'y étaient inscrites : « Je t'aimerai à jamais Enrique. - Ka-a-a-arine » Enrique hurla : « JE T'AIMERAI TOUTE MA VIE MOI AUSSI ! »

Ainsi donc, pour réduire toute tentation de séduction de quiconque, Enrique partit en Afrique afin d'aider les pauvres. Ses millions allaient permettre à des tas d'Africains de boire une tasse de café par jour ! Wow ! Il était si satisfait !

Marie-Antoinette, qui avait appris la nouvelle et était allée aux funérailles, n'en revenait pas encore ! Elle était si triste ! Sa cousine !!! Sa seule cousine !! Morte, écrapoue sous un projecteur ! Elle passait ses journées à pleurer ! Elle avait même ajouté une nouvelle vinaigrette dans ses salades au restaurant : des larmes ! Henriette se faisait très présente ces derniers temps et lui disait souvent qu'elle l'aimait et qu'elle était là pour M-A. Cette dernière la remercia. Le pudding au caramel était le dessert de la semaine chez Salades et Salades, cela en l'honneur de Ka-a-a-arine...

Paul et Marcel n'en revenait pas : une jeune demoiselle qu'ils avaient eue dans leur voiture morte à cause d'un projecteur ! Ils eurent une pensée pour elle et se dirent à quel point la vie est précieuse et vaut la peine d'être vécue intensément à chaque semaine !

Paul et Janine étaient enfermés en permanence dans leur maison, trop enlaidis par les larmes et le manque de sommeil. Ils avaient beau boire 10 L de café par jour, il n'y avait rien à faire, ils avaient des cernes noirs jusqu'aux pieds... ils écoutaient Sonate au clair de lune de Beethoven à répétition... c'était le morceau préféré de Ka-a-a-arine et elle pouvait même le jouer au piano !

Des tas de fleurs avaient été déposées devant la porte d'entrée de Paul et Janine. Malheureusement, il y avait trop de lylas, ce qui força Paul et Janine à sortir parce qu'ils commençaient à être malades à cause de l'odeur...

Cela était voulu ! Une certaine personne voulait qu'ils sortent de chez eux... Rendus à l'extérieur, ils virent dans une magnifique Lexus Décapotable... (je rappelle qu'Enrique est en AFRIQUE et non à Montréal !)
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 11:11    Sujet du message:

... Jean-Roger... JEAN-ROGER?!?

Jean-Roger était l'ex petit ami de Ka-a-a-arine. Il klaxonna 2 coups pour que les parents sortent.

-héhé j'ai pogné le jack pot! à ce que je sache, ka-a-a-arine est morte, et elle leguait sa fortune et 2 pots de pouding au caramel à son chum OU a son dernier ex...
-oui, répondit janine, mais elle était avec Enrique...
-Je crois que vous n'avez pas lu les petits caractères... Enrique était sagitaire, et elle avait spécifié que si son copain était sagitaire, il ne pourrait avoir sa fortune!
-noooooon!, dit Paul, ça ne se peut pas, il est parti en afrique
-ben, il aura des dettes à rembourser, dit Jean-Roger

Il partit, avec un rire machiavélique! muhahahahahahaha.

Paul et Janine devaient vite avertir Enrique de la monstrueuse nouvelle...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 11:19    Sujet du message:

c'est pourquoi ils envoyèrent un pigeon vers l'Afrique... c'est le moyen le plus rapide !

Enrique reçut le message et fut fort troublé ! Il avait déjà offert 5 672 tasses de  café aux pauvres et savait qu'il lui serait impossible de rembourser ce montant faramineux ! C'est pourquoi il envoya un colis spécial à Jean-Roger : un tigre, un lion, un serpent, une tarentule et des fourmis rouges.

Le colis arriva chez Jean-Roger. Il fut fort surpris de voir une aussi grosse caisse ! Il n'était pas assez fort pour ouvrir la caisse, alors il fonça dedans avec sa Lexus afin de briser la caisse. À ce moment, la tarentule tira du liquide à toile d'araignée sur lui, les fourmis se précipitèrent sur lui, le tigre se mit à sniffer près de lui, le lion alla sur le toit et refit le début du Roi Lion, le serpent s'enroula autour de la jambe de Jean-Roger... un ambulancier qui passait par là alla à la rescousse de Jean-Roger, sa spécialisation en crimes commis par des animaux lui fit fort utile ! Il le débarrassa de tous ces animaux qu'il prit soin d'écrapoutir avec son ambulance et l'amena à l'hôpital où il fut hospitalisé durant deux jours. Pendant ce temps, Paul envoya un autre pigeon à Enrique. Celui-ci fut informé de la nouvelle et décida de tenter quelque chose d'autre afin de venir à bout de ce truant !
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 11:50    Sujet du message:

Voici le logo des salades ! Grimace

Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 12:45    Sujet du message:

cool le logo Grimace

Donc, il décida d'envoyer à l'hôpital une fausse infirmière qui aurait pour mission d'éliminer Jean-Roger, ou du moins, le faire renoncer a son argent!

La plantureuse Belinda arriva donc à l'hôpital, tua Georgette, l'infirmière de J-R et pris ses vêtements (ça se règle vite ces affaires là!). Elle entra dans la chambre en sussurant  "salut mon beau jean-rrrrrrrrrrrrrrrrroger". J-R tomba sous le charme de Belinda, et lui dit " fait moi des injections, ouiiiii". Cette dernière lui sauta dessus... et.. il lui ****** la ****** et le ***** pendant qu'elle lui ****** le ******. Puis, ensemble, ils ***** jusqu'à ******.

À la fin de leur partie de cartes, Belinda dit
-Jean rrrrroger, je dois t'avouer quelque chose... je sais que tu es millionairrrrre, et je ne peux sorrrrrtirrrr avec un rrrrriche. Tu dois rrrrenoncer à ta fortune...

J-R compris immédiatement le subtil subterfuge, et pitcha Belinda par la fenetre, du 15e étage...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 12:51    Sujet du message:

celle-ci rebondit sur la tite affaire en tissu qu'on met par-dessus une porte pour cacher le soleil et elle revint dans la chambre de J-R. Elle aboutit dans ses bras et lui dit : « Tu vois, tu ne peux renoncer à notre amour ! Renonce à ta fortune !
- T'es-tu folle toé !!!
- J-R, s'il te plaît ! »

Jean-Roger décida de quitter l'hôpital et de laisser Belinda derrière. Le plan d'Enrique avait échoué ! Il fut informé et décida de passer aux grands actes... il alla à la hutte de justice (version africaine du palais de justice) et fit changer sa date de naissance. Il était maintenant Gémeaux ! Il donna cinq tasses de café au juge afin que le changement soit rétroactif, ce qui veut dire qu'il aurait en apparence changé de date de naissance AVANT la mort de Ka-a-a-arine. Il fit réviser son dossier et le juge lui donna raison ! Ainsi donc, maintenant, Jean-Roger était endetté !!

Jean-Roger faisait le trottoir depuis quelques jours... il avait seulement trouvé ce moyen pour rembourser ses dettes... Un certain soir, un homme l'aborda : « Salut, combien charges-tu ?
- 25 $ pour une ..., 125 $ pour un ... et 250 $ pour la nuit.
- Parfait ! Viens avec moi, mon nom est Marcel. »
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 13:07    Sujet du message:

Marcel le fit entrer dans son appartement. Il y avait un homme qui dormait sur le canapé.

-Antoine, dit Marcel, j'ai trouvé notre homme
-Enfin! je commençais à avoir faim, je m'impatientais! répondit Antoine, se lèchant les babinnes.
-Va a la cuisine mon mandiant, je vais tout préparer.

J-R se rendit donc à la cuisine, intrigué. Marcel revint avec un épluce patate.

-Noooooon! dit J-R, pas l'épluche patate, ça m'a pris des semaines à m'en remettre la dernière fois!
-Mais non, franchement, on t'a engagé pour faire une salade de patate! On haïs ça faire de la salade de patates, mais c'Est tellement bon. Je te paye 5000$ si tu fais une meilleure salade que ma tante Irma.

J-R se mis donc à l'Attaque...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 13:17    Sujet du message:

et éplucha ses patates... et il lui vint une idée : il fit cuire les patates dans le GT Xpress 101 afin de ne pas utiliser de matière grasse et pour ne pas mettre de l'eau dans les patates. Il voulait faire une salade de patates frites ! Puis, une autre idée lui vint : il allait mettre un peu de beurre à l'air dans son Xpress 101 afin de donner une tite saveur d'ail ! Il fit le reste de la recette avec du yogourt et tout le patata-patati... il laissa le tout refroidir durant quelques heures, et il servit le tout à Antoine et Marcel. Ces derniers goûtèrent à la salade et la trouvèrent...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 13:28    Sujet du message:

délicieuse! Ils voulaient le secret de J-R pour faire une aussi bonne salade de patate. J-R refusa de leur donner, mais accepta de devenir leur cook. Il prépara donc pour eux salades, sandwichs et pitas, du poulet juteux et des côtelettes de porc succulentes... et que dire de ces desserts. Il n'était pas beaucoup payé, mais il était capable de se refaire, dans le but de se venger de Enrique... il avait un plan, il attendait seulement d'avoir annulé toutes ses dettes pour mettre son plan a exécution...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 13:42    Sujet du message:

mais un soir qu'il était sorti, Antoine alla fouiner dans la chambre de Jean-Roger. Il y vit une grande enveloppe blanche sur laquelle était écrit " Plan d'assassinat d'Enrique L'Église ". Antoine se souvint à quel point Ka-a-a-arine qu'il avait conduite en auto aimait son Enrique ! Il décida donc d'appeler la police afin qu'elle enferme Jean-Roger !

C'est ainsi qu'au retour de J-R, deux policiers assis sur son lit lui dirent : Jean-Roger Rogers, vous êtes en état d'arrestation pour le futur meurtre d'Enrique L'Église. Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous.

Jean-Roger fut amené en prison et un psychiatre l'analysa. Ce dernier jugea qu'il n'était pas apte à subir un procès et il l'envoya dans un alyse psychiatrique où il allait passer les vingt prochaines années de sa vie.

Antoine et Marcel étaient soulagés d'avoir envoyé en prison un criminel, mais en même temps, ils n'arrivaient pas à se servir du GT Xpress 101 aussi bien que Jean-Roger et ils en étaient très tristes. Ils n'avaient jamais si bien mangé ! C'est ainsi qu'ils appelèrent Cathy Mitchell afin de lui demander ses secrets d'Xpress 101... cette dernière leur donna quelques conseils, mais pas trop, car elle était une vraie galopine !

Enrique fut informé de la bonne nouvelle et envoya trois tonnes de café ethiopien à Marcel et Enrique ! Ces derniers se mirent au travail : fabriquer le meilleur café grâce à l'Xpress 101... ils firent plusieurs tentatives, mais ce n'était pas très bon... Un certain jour, Antoine essaya quelque chose d'audacieux...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 19:42    Sujet du message:

Il appela au numéro au bas de l'écran et dit qu'il n'étais pas satisfait de son Gt Xpress 101, et comme cela faisait moins de 30 jours, il fut remboursé. Avec l'argent du remboursement, il s'acheta un magic bullet dans lequel il moulu le café. Ils pouvaient maintenant se faire de l'excellent café!

Chez Paul et Janine, ce n'était toujours pas la joie. Paul avait perdu son emploi. Ce dernier travaillait dans une usine de jus de pomme, et il pleurait tant la mort de sa fille au travail qu'il salait le jus. Les clients s'étaient plains, c'était déguelasse! Donc, seul le salaire de Janine, représentante tupperware, faisait vivre le couple. Quelque kilos de café envoyés par Enrique leur permettait aussi de boire une tasse de café par jour. Paul se décida donc à reprendre la vie joyeuse d'avant et se chercha un emploi. Il passa sa première entrevue dans...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 09 Aoû 2006 20:23    Sujet du message:

une compagnie de biscuits Soda ! Il n'avait pu s'empêcher de dire qu'il pleurait et avait perdu son emploi à cause du sel de ses larmes. Les représentants des ressources humaines étaient ravis ! Ils allaient pouvoir sauver des milliers de dollars par année ! Ils engagèrent donc Paul comme salière ! Ses larmes coulaient dans un récipient et l'eau était évaporée... pour l'aider, on mit une photo de sa fille devant lui afin qu'il pleure au maximum ! Également, on lui donnait des coups de pieds dans les schnoles et on lui montrait des photos de Pamela Anderson !

Janina n'approuvait pas du tout cela ! Elle envoya donc une lettre d'insultes au patron de Paul en se faisait passer pour lui, et ce dernier fut congédié !

C'est ainsi qu'il se rendit à sa seconde entrevue...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 10 Aoû 2006 10:22    Sujet du message:

... il voulait devenir gardien de zoo. Il eut le travail, mais dès sa première journée, une lionne qui ressemblait trop à Nala l'excita tant qu'il sauta sur la gardienne de la cage des babouins. Celle-ci le repoussa et alla se plaindre au patron. Paul avait effectivement oublié de mentionner le fait que Nala l'excite terriblement. Il fut donc renvoyé.

Ils avaient bien de la difficulté à vivre, les plats tupperware vendus par janine perdant de leur popularité...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 10 Aoû 2006 11:29    Sujet du message:

cette dernière décida d'envoyer son CV à Canal Vie afin de faire partir de l'équipe de Déore ta Vie. Elle avait toujours eu le tour pour décorer, c'est elle qui avait recouvert les divans de tissu zébré, qui avait peinture la salle de bain avec du vert fluo et du rouge fuschia, qui avait mis un cadre de Pier-Karl Péladeau au-dessus de leur tête de lit, etc.

Trois jours après l'envoi de sa demande, Saskia Thuot appela Janine. Elle avait lu son CV et avait été séduite par ses idées très originales. Elle était convaincue que Canal Vie allait pouvoir économiser grâce à elle. Depuis quelque temps, l'émission endettait Canal Vie car les idées étaient trop extravagantes ! Ainsi donc, Marie Hogue était congédiée ! Janine allait devenir la designer de l'émission !

Première émission de Janine. Une maison dont toutes les pièces sont blanches. Aujourd'hui, ils doivent refaire la salle de lavage. Ainsi donc, murs peinturés rouge sang et bleu bleuet, rouge du côté de la laveuse, bleu du côté de la sécheuse. Quelques tablettes ici et là, du papier peint zébré (Janine fait une obsession sur les zèbres) sur la laveuse, et du papier peint aux motifs de léopard sur la sécheuse. Un nouveau comptoir pour l'évier, celui-ci était fait d'un motif fleuri. C'était l'idée de Janine. Saskia, Jean-François et le complice était bien contents !

La peinture arriva. Jean-François appliqua la peinture pendant que les filles étaient parties magasiner. Lorsqu'elles revinrent, elles crièrent ! Les murs étaient vert et jaune maïs ! Jean-François réalisa à ce moment que ce n'était pas les bonnes couleurs ! Ils virent un petit mot sur un des contenants de peinture : « Ahah, je ne vous laisserai pas faire ! - Marie »

Une fois de plus, la vengeance frappa ! Ils retournèrent au magasin et achetèrent la bonne peinture et refirent la pièce. Ils avaient dépassé leur budget à cause de la méchante Marie qui avait changé les pots de peinture !

Deuxième émission...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 10 Aoû 2006 12:55    Sujet du message:

Janine devait décorer une chambre d'enfants. Elle avait un concept: les zèbres. Elle mettrait des zèbres partout, sur les murs, le couvre-lit, le plafond, la descente de lit, la porte et même en dessous des lattes de plancher. On acheta donc de la peinture et tout le monde se mit au travail. Tout était prêt pour le grand dévoilement. Par contre, Marie, qui avait fait une face de ptit chien qui pleure pour se faire pardonner, avait dit qu'elle amenerait une surprise. En fait, elle arriva avec un zèbre creux dans lequel on peut se cacher, comme le cheval de robin dans robin et stella. Mais elle avait mis une bombe dedans, et il explosa, répandant de la peinture rouge partout sur les murs. Elle avait aussi mis un pochoir sur le mur, et en le retirant, on pouvait lire " Change de Job Janine..."

Janine, qui n'était pas une obstineuse de nature, quitta ce travail, au grand désaroi des téléspectateurs.[/list]
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 10 Aoû 2006 13:04    Sujet du message:

Paul était désespéré. Il m'avais plus d'emploi depuis 15 jours. Lorsqu'elle vint le visiter, Marie-Antoinette lui suggéra de devenir serveur à son restaurant de salades. Paul accepta sans hésitation, il pourrait être près de sa nièce qu'il adore !

Après sa première journée de service, Marie-Antoinette dut annoncer à Paul qu'il ne pourrait rester serveur. Il avait échappé trop de vaisselle, c'était trompé dans les commandes et manquait un peu de courtoisie envers les clients. Ainsi donc, il fut envoyé aux cuisines...

Après sa deuxième journée, cette fois-ci comme chef, Marie-Antoinette lui annonça qu'il ne pouvait rester chef. Il s'était coupé à plusieurs endroits, dont à un pied, s'était carrément trompé de recette, ne mettait pas les bonnes quantités, ne coupait pas les fruits et légumes correctement, etc. Ainsi donc, il fut envoyé à la caisse...

Après sa troisième journée, cette fois-ci comme caissier, Marie-Antoinette lui annonça qu'elle était pleinement satisfaite de son travail ! Paul avait toujours été fort avec les calculs mathématiques et savait se servir de la caisse et de la machine Interac comme un pro ! Également, il partait souvent dans des discussions avec les clients et ces derniers semblaient l'apprécier !

Tout n'était pas rose du côté de Janine... elle était un peu triste... elle vit une annonce dans un journal : « Recherche de figuranjts pour un téléroman de Lise Payette » Elle appela et eut un rendez-vous au studio d'enregistrement. Elle fut acceptée comme figurante. Durant les premiers enregistrements, elle se distingua tellement qu'elle décrocha un rôle : serveuse dans le décor de café ! Elle était si heureuse ! Et elle continua ainsi de gravir les échelons à une vitesse fulgurante ! C'est ainsi qu'après cinq jours de tournage...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 13 Aoû 2006 17:25    Sujet du message:

Lise Payette décida de rendre son personnage important. Elle tomberait amoureuse de son personnage principal, George, qui était lui-même marié avec la patronne du café! Donc, arriva le jour du tournage de la scène du coup de foudre, et c'était nul autre que Rémy Girard qui jouait le fameux George. Janine était très nerveuse. Quand la réalisatrice dit Action, elle entra dans son personnage de Paulette et joua la scène parfaitement. Tout le monde était étonné par son talent.

Lorsque l'épisode passa, TVA eut des tonnes de courriels demandant plus de Janine! Elle était une superstar.
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 13 Aoû 2006 17:38    Sujet du message:

Paul était tellement fier de sa Janine ! Il aimait beaucoup son travail même si c'était basique. Il parlait de sa femme à tous les clients et tous ces derniers sans aucune exception lui disait qu'il était un homme excessivement chanceux ! Marie-Antoinette aussi était fière !

C'est ainsi qu'un dimanche maitn, toute l'équipe fut invitée au restaurant afin de manger de bonnes salades ! Parmi l'assistance, un invité : Serge Postigo. Il allait bientôt jouer un nouveau personnage dans le téléroman... Janine sentait la chaleur monter en elle, elle avait toujours eu un faible pour Serge Postigo, elle fondait tout le temps lorsqu'elle le voyait à la télévision ! Paul n'aimait pas trop... elle alla jaser avec Lise Payette et la remercia d'avoir choisi Serge Postigo... elle demanda discrètement s'il était célibataire. Lise répondit que si, ce qui fit sourire Janine...

Lors de la première répétition, tout se passa bien... Janine, malgré son stress intense, réussit à rester concentrée. Après la répétition, elle invita Serge dans un bistro. Elle discuta longuement avec Serge... ce dernier l'appréciait bien, il se disait que Janine était une chic femme. C'est pourquoi il lui donna son numéro de téléphone...

Après quelques répétitions et enregistrement, Janine appela Serge et lui dit qu'elle voulait le voir...

Ils se rencontrèrent dans un restaurant. Janine avait un bouquet de fleurs pour Serge et une boîte de chocolat. Sur la boîte, il était écrit : « Je t'aime Serge. » Serge fut un peu étonné, et lui dit : « Mais je t'aime aussi Janine, depuis que je t'ai vu, je n'ai cessé de penser à toi ! »

Le lendemain matin, Janine ouvrit discrètement la porte de la maison. Elle fit malheureusement craquer une planche du plancher et elle entendit, venant du salon : « Janine, où étais-tu cette nuit ? » C'était Paul qui n'avait pas dormi de la nuit... « C'est Serge Postigo hein ??! Tu as passé la nuit avec lui, pas vrai ?
- Paul...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 13 Aoû 2006 22:42    Sujet du message:

... j'étais avec Serge oui... mais c'était strictement professionnel, on répètait une scène...
-Quel genre de scène? demanda Paul
-Le genre de scène qu'on répète pas dans un lieu public...
-JE LE SAVAIS! T'AS COUCHÉ AVEC CET ACTEUR À LA CON!
-Non! je parle d'une scène de... de... de... vaisselle, on devait faire la vaisselle et on pouvait pas faire ça n'importe où, ça prenait un lavabo...

Paul ne croyait pas vraiment sa femme, mais tentait de ne pas trop s'emporter, il sait bien qu'il s'était trouvé dans la même situation il n'y a pas si longtemps (environ à la page 1)...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 13 Aoû 2006 22:48    Sujet du message:

... c'est pourquoi il lui dit : « Janine, promets-moi une chose...
- Oui Paul ?
- Promets-moi de faire les choix qui te permettrons d'être heureux. Je t'aime tant que ce que je souhaite, c'est ton bonheur... promets-le moi s'il te plaît !
- Mais voyons Paul, qu'est-ce qui te prend ?
- Promets-le moi s'il te plaît !
- Je te le promets...
- Merci Janine, je t'aime.
- Je t'aime aussi Paul.
- Je vais aller dormir sur le canapé je crois, j'ai besoin de solitude...
- Mais Paul, reste près de moi !
- S'il te plaît, Janine, j'aimerais être seul... »

Et Paul s'en alla sur le canapé où il tourna, tourna et tourna sans jamais s'endormir. Il pensait trop... De son côté, Janine se sentait coupable. Elle avait menti à son mari pour la toute première fois. Elle n'avais pas répété avec Serge Postigo, ce n'était qu'un TERRIBLE MENSONGE ! En effet, elle avait couché avec lui... elle était mariée avec Paul depuis 20 ans et connaissait tout de son corps, faire l'amour avec Paul était devenu mécanique. En plus, il avait récemment eu des problèmes érectiles... ce qui avait déconcerté Janine... Elle ne savait pas comment annoncer la nouvelle à Paul... elle l'aimait tant malgré tout, il était l'homme de sa vie !

Le lendemain matin, Paul était déjà parti lorsque Janine se leva. Elle trouva un mot sur la table de la cuisine : « Je t'aime, bonne journée. Paul xxx » Elle souria et se mit à écrire une lettre...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 14 Aoû 2006 11:01    Sujet du message:

"Mon cher Paul,
    Je t'aime, oh oui, je t'aime plus que tout! Je dirais même que je t'adore, tu es l'homme le plus important de ma vie et je n'en doute pas une milliseconde. Par contre, j'ai découvert autre chose: la passion. C'est avec Serge que je vis cette passion, ensemble nous sommes des animaux. Pardonne moi, je dois réfléchir un moment, c'est pourquoi je vais partir quelque part, je ne te dis pas où, et je t'appelerai à 10h57 dans une semaine exactement pour te dire où j'en suis...

Sois patient xxx

Janine"

Janine essuya les larmes sur la feuille, se moucha, plia la lettre en petit et la mis sur la table de la cuisine...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 14 Aoû 2006 17:20    Sujet du message:

Janine quitta la maison à 10h15. Elle se rendit dans la villa de campagne de Serge et arriva à 10h51. Elle amena ses bagages à l'intérieur et prit le téléphone à 10h57. Elle appela Paul. Aucune réponse ! Elle se souvint soudain que Paul travaillait jusqu'à 17h00 ! Quelle innocente, quelle niaiseuse ! Elle se dit qu'elle essaierait tous les jours à 10h57 afin de peut-être rejoindre Paul...

Serge l'attendait dans son nid d'amour. Il avait mis des draps roses, des chandelles, du parfum léger, et il portait un g-string masculin en léopard. Janine avait littéralement un feu de forêt dans ses sous-vêtements ! Elle sauta sur son léopard et le fit grogner comme aucun léopard n'a réussi à grogner dans toute une vie !

Paul revint de son travail, fatigué, épuisé. Il s'effoira sur le divan, il n'avais pas la tête à faire grand-chose. Il resta en position foeutale toute la nuit et partit le lendemain au travail... ne s'étant pas changé ou douché, il n'enleva pas ses vêtements. Il n'avait rien mangé. Donc il n'était pas allé dans la cuisine...

Janine tenta de l'appeler, aucune réponse... elle sacra après elle-même puisqu'elle s'était toujours refusée à prendre la boîte vocale ! Elle passa la journée à jardiner. Elle devait se relaxer, les enregistrements recommançaient le lendemain...

Paul revint une fois de travailler et s'étonna de l'absence de Janine. La veille, il était tellement perturbé qu'il ne s'était même pas rendu compte de l'absence de sa femme. Il se mit à paniquer ! Où était Janine ??!! Il décida de tenter de se faire une salade... c'est alors qu'il vit la note de Janine. Il hurla de désespoir !! Sa femme allait-elle le quitter ?? Allait-elle revenir ?? Qu'allait-il faire ?
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 17:51    Sujet du message:

Paul n'allait plus travailler. Il restait couché. Il s'ennuyait de sa janine. SA Janine, pas celle d'un Serge Postigo! Soudain, un matin, à 10h51, le téléphone sonna. Paul sauta sur le combiné, et cria "MON AMOUR, REVIENT!!". On répondit  "heu... ok.... si vous voulez, mais en revenant, voulez vous que je vous montre l'efficacité de nos thermopompes?".

Paul était découragé. Le lendemain, le téléphone resonna, à la même heure. Cette fois, il répondit timidement " Oui?" . Une voix virile dit alors

-Paul... ici Serge Postigo... Janine est partie faire des courses, je voulais te parler... Je l'adore Janine, et le tournage recommence, et je ne veux pas qu'elle soit perturbée. J'ai fait une lettre, de ta part, disant à Janine que tu comprenais et que tu étais d'accord qu'elle te laisse pour moi. Oublie la. On déménage, tu ne nous trouveras pas. Adieu!

Paul était dévasté, si dévasté est le mot! Il cria "NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON! QUEL SALAAAAAAAAAAUD (wow, enfin, la joke du titre est plogguée (salaud, salade...))"

Janine revint tout bonnement du supermarché, et trouva la lettre sur son lit. ..
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 17:58    Sujet du message:

... et alla voir Serge sur le champ : « PAF ! Salaud ! Écoeurant ! Comment as-tu osé ! Voir si Paul m'écrirait ce genre de choses ! Je le connais mon homme, je suis sa vie ! Il ne peut vivre sans moi ! Oublie-moi Serge ! Et fais-toi remplacer au studio car sinon je te crisse un coup de sacoche ! EST-CE CLAIR ?
- Oui, Janine, oui... Je m'inspirerai de toi comme modèle d'amour plus tard dans ma vie... Sache que tu m'as apporté beaucoup... Adieu belle Janine.
- De toute façon, Serge, notre histoire n'était que physique. Je n'ai jamais cessé d'aimer Paul. Tu dois le comprendre et l'accepter !
- Je l'accepte et je te souhaite d'être heureuse Janine. Adieu.
- Adieu Serge. »

Et Janine s'en retourna chez Paul. Elle arriva chez elle et se rendit dans le salon. Elle vit son homme inconscient sur le divan. À côté de lui : trois caisses de 24 toutes vides. Elle regarda la facture qui trainait à côté, et vit la date d'achat... c'était hier ! Paul avait consommé 48 bières en moins de 24 heures ! Elle lui donna des claques sur le visage, aucune réponse. Il était dans un coma éthylique !

« PAUL, RÉVEILLE-TOI !!! MON AMOUR, JE SUIS DE RETOUR !!!! Je dois appeler le 9-1-1... cette fois-ci, je n'oublierai pas notre adresse, oh que non ! »
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 18:59    Sujet du message:

Janine appela et les secours arrivèrent. Paul avait vraiment beaucoup ingurgité de bière, il ne s,était toujours pas réveillé. Janine pleurait dans l'ambulance, tout ça était de la faute à Serge Postigo! En entrant dans l'hôpital, tout le monde cria " C'EST LA MADAME DE LA TIVI!!" et se rua sur Janine. Paul continua d'avancer sur son lit. Quand elle réussit à sortir de la foule, elle avait perdu son homme de vue. Elle alla voir la secrétaire et lui cria " Où est PAUL?!?!?". La secrétaire, qui avait dans sa convention que si quelqu'un lui cirait après, elle avait droit à 10 minutes de pause, partit. Janine se mit à courir dans les corridors...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 19:18    Sujet du message:

Elle cria : « PAUL ! PAUL ! Où es-tu ??!! » En courant, elle entendit de plus en plus d'alertes, plein de patients semblaient en crise... elle vit alors une affiche rappelant que les cellulaires doivent être éteints... elle éteignit donc son cellulaire ! La situation revint normale... Elle continua de courir après son homme... elle s'arrêta deux secondes et renifla un bon coup... elle sentit l'odeur de la bière... Paul sentait plus que Serge Gainsbourg !!! Elle finit par le retrouver à l'urgence... la conne, elle s'était rendue en radiologie, en audiologie, en radiographie, aux cuisines, etc. !!!

Elle trouva son homme, toujours sans connaissance, avec un soluté dans le bras. Le docteur lui parla et dit qu'ils allaient devoir vider son estomac et ses intestins... ce serait long, et après, Paul aurait besoin de plusieurs jours pour reprendre connaissance... il invita Janine à entrer chez elle et à attendre, mais elle refusa !

Janine s'assit sur la chaise à côté du lit de Paul dans sa chambre... il n'était pas là présentement car il subissait des lavements... mais Janine l'attendait... entre temps, elle appela un peu la famille.. Marie-Antoinette, Gérard, pis tous les autres qu'on a oubliés p.c.q. y'a 13 pages de Salades maintenant... tous lui offrirent leurs sympathies et dirent qu'ils allaient venir faire un tour.

Le même soir, une certaine personne encore inconnue dans l'histoire arriva dans la chambre de Paul...
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 19:25    Sujet du message:

Subtilement, elle mis quelques goutte d'un liquide inconnu mais disons qu'on se doute que ça doit pas être du cream soda, et sortit de la chambre. Personne ne s'était rendu compte de rien. La femme sortit de la chambre et de l'hôpital. À la sortie l'attendait Serge Postigo, qui lui glissa une montagne d'argent dans la main avant de partir en riant machiavéliquement.

Le lendemain matin, les médecins trouvèrent Paul dans un très piteux état. Ils ne comprenaient rien, son était aurait dû s'améliorer, mais il empirait. Plus le temps avançait, plus Paul s'approchait de la mort, jusqu'au moment où quelqu'un surgit dans la chambre en criant :
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 19:42    Sujet du message:

« Gang de twits ! Vous y connaissez rien ! Donnez-lui une salade à base de champignons afin que ceux-ci absorbent le poison ! Voilà, je lui en ai apporté une. Faites-le manger ! Même s'il est inconscient, il peut manger cette salade ! »

C'était Marie-Antoinette ! Elle avait passé son enfance à lire des livres de naturopathie et savait tout faire avec les légumes !

L'infirmière avait fini de faire manger Paul. Après quelques heures, celui-ci bougea un doigt... et un autre, et ce fut au tour de la main, puis du bras... pis des jambes... puis il ouvrit les yeux ! HOURRA ! Janine se réjouit, M-A aussi ! Paul tenta de prononcer quelques mots : « Que... que.... que s'est... s'est-i... t-il... t-il pa.... passé ?
- Tu as trop bu Paul ! Mais pourquoi as-tu fait cela ?
- Je... je cro... croyais... yais t'av.... t'avoir... avoir pe... voir perd.... oir perdue...
- Mais voyons ! JE T'AIME ! Tu es l'homme de ma vie ! J'ai crissé Serge là quand j'ai su qu'il voulait t'écrire une lettre trompeuse ! Le salaud ! »
Paul sourit... et se rendormit, il avait besoin de prendre des forces.

Quelques jours plus tard, Paul obtint son congé de l'hôpitla. Il rentra chez lui, et surprise, on lui fit un super gros party ! Il était bien content ! Malheureusement, l'alcool lui était maintenant interdit ! Mais tanpis, qu'il paie pour ses erreurs !

5h00 du matin. Henriette était couchée sur le torse de sa bien aimée, Marie-Antoinette. Bip bip ! Le cadran sonnait... M-A devait se lever pour se préparer à aller travailler. Hé oui, le matin, ils offraient des salades déjeuner ! Elle colla son amour durant 15 minutes, se leva, prit sa douche, s'habilla, recolla sa douce pendant 5 minutes, lui dit qu'elle l'aimait et partit. Elle embarqua dans l'autobus comme tous les jours. Elle était un peu stressée depuis qu'elle avait appris aux nouvelles qu'un autobus de la STL avait eu un accident et était aboutie dans une piscine ! Mais tout se passa bien. Elle débarqua de l'autobus et eut peur de déraper sur le trottoir en raison de la glace. Ben oui, on est en hiver asteur ! Rien de tout cela n'arriva, elle sut rester debout ! Elle eut soudain peur d'avoir oublié sa clé. Non, elle était dans sa poche ! Elle entra et alla enlever le système d'alarme. Euh, désactiver ! Elle regarda la paperasse de la veille, tout était en règle. Elle recalcula juste pour être sûre... aucune erreur ! Paul arriva, c'était sa première journée depuis son accident. Il se sentait très bien et offrit des roses à Marie-Antoinette pour la remercier ! Celle-ci lui donna un tendre baiser et lui dit merci.

Tout n'était pas si rose pour Henriette. Elle avait de plus en plus de doute face à sa relation avec Marie-Antoinette. Elle n'était plus convaincue de l'aimer... elle appela donc sa mère, Rogette. Elles se donnèrent rendez-vous dans un café et discutèrent. Rogette acceptait très bien le lesbianisme de sa fille et la supportait plus que quiconque. On n'attaquait pas son Henriette ! Elle lui conseilla de prendre quelques jours de vacances. Elle rentra donc à la maison, prit quelques morceaux de linge et les mit dans une valise, et elle écrivit un mot à M-A. Elle lui dit qu'elle allait revenir d'ici quelques jours, qu'elle devait prendre l'air. Elle partir donc à Wellington, en Nouvelle-Zélande. Elle était suffisemment riche pour y aller... elle vait des amis kiwis (néo-zélandais pour les incultes) et avait toujours voulu les voir ! C'est ainsi qu'à son arrivée, ils l'amenèrent boire un bonne Steinlager et manger des nachos et des wedges ! La chanceuse !

Marie-Antoinette rentra à la maison et vit la note... elle dit : « NOOOOON !!!!! »
Revenir en haut de page
Zazou
Glouglouglouglou!
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 21:32    Sujet du message:

Sa Henriette, comment avait-elle pu lui faire cela? Elle alla donc parler à son oncle Paul, qui venait de vivre la même chose. Elle avait amené 2 caisses de 24, mais Paul lui fit jeter ce liquide du démon dans la toilette et ils se mirent à jaser. Paul dit à sa nièce qu'elle devait attendre, et que peut-être que la réponse ne serait pas négative, tout le monde a le droit de se remettre en questions.

Henriette, de son côté, s'amusait bien en N-Z, mais elle se surprit à rêvasser en pensant à sa M-A chérie... Elle avait compris, elle l'aimait. Elle sauta sur un téléphone, mais les frais virés, c'est compliqué.

Au québec, le cellulaire de M-A sonna.
-Vous avez reçu un appel de .... HENRIETTEEEEEUH!... si vous acceptez les frais, faites le 1, si vous ne les acceptez pas, faites le 2, mais ça serait vraiment chiant pour la personne à l'autre bout. Si vous ne savez meme pas qui est la personne qui a dit son nom, faites le 3. Si vous voulez commander une pizza, faites le 4. Si vous avez plutôt envie de mets chinois, faites le 5.

M-A avait bien envie de mets chinois, mais elle résista à l'envie. Sa peur d'entendre des mauvaise nouvelle était présente, mais elle était surpassée par son optimisme. Elle appuya donc sur le 1 et entendit la voix de sa douce.

-Marie... j'ai réfléchi...
Revenir en haut de page
Peanut84
Gros nounours au cœur tendre :)
MessagePosté le: 15 Aoû 2006 22:28    Sujet du message:

et je crois que je vais encore rester quelques semaines en N-Z. Je me sens si bien ici, même si chaque soir, je me couche seule, sans mon amour, c'est-à-dire toi, MA Marie-Antoinette. Tu me manques beaucoup, mais je serai de retour dans quelques semaines ! D'ici là, je t'enverrai des courriels de temps en temps et des photos ! Présentement, je suis à Wellington, va voir tes courriels, je t'ai envoyé une belle photo de la ville !



- Henriette ?
- Oui, Marie ?
- Je t'aime beaucoup, reviens saine et sauve s'il te plaît.
- Mais bien sûr mon trésor Sourire
- À bientôt, je t'aime.
- À plus, je t'aime aussi ma belle ! »

Et Henriette raccrocha. Demain, elle allait partir pour l'Île du Sud en N-Z ! De son côté, Marie-Antoinette s'inquiétait toujours un peu, mais l'appel d'Henriette se fut tout de même bien rassurant.

Paul et Janine allaient très bien. Le couple ne s'était jamais si bien porté depuis des années ! Un soir, sachant que M-A n'allait pas très bien, ils l'invitèrent à souper et à dormir chez eux. Au repas, ils firent du coq au porc avec une salade d'épinards et de mangue. Le tout couronné par un gâteau au fromage aux fraises et de café espresso.

« BEN OUI !!!! POURQUOI J'Y AI PAS PENSÉ AVANT ? dit M-A.
- Hein ? dirent Paul et Janine en même temps.
- Oui ! Du café espresso ! Du café ! Un café ! C'est ce qu'il manque au restaurant ! Je vais acheter une machine espresso et engager un barista, et nous serons un des restaurants les plus branchés de la province ! Qu'en dis-tu, Paul ?
- Oh, mais oui, tu as bien raison ! Pourquoi n'y avons-nous pas pensé avant ?
- Je ne sais pas, mais, ah, nous avons de si belles idées ! Attendez-moi, je reviens ! »

M-A alla à la SAQ qui, miraculeusement, était encore ouverte à 22h49 ! Elle réussit à acheter une bouteille de champagne juste avant 23h00, l'heure fatidique au Québec ! Elle revint à la maison et porta un toast : « Au succès de notre futur café !
- À notre café ! dit Paul.
- Au café et à l'amour ! dit Janine.
- L'amour ??!! L'AMOUR ??!! HENRIETTE !!!!!!!! dit M-A en courant vers la chambre des invités.
- Janine, petite sote, comment as-tu pu oublier les problèmes émotifs de ma nièce ?
- Oh, Paul, je suis si désolée ! Je n'ai pas fait exprès !
- Je vais aller la voir, je vais la consoler ! Apporte-lui un verre de lait et un biscuit s'il te plaît !
- Parfait !
- M-A, puis-je entrer ?
- Oui mononcle, entre.
- Chère M-A, tu sais, l'amour c'est pas toujours facile ! Dis-toi que c'est pas facile pour Henriette ! Elle est loin de tout le monde, elle ne connaît pas grand-monde là-bas. Évidemment, elle découvre un pays magnifique, mais ça ne l'empêche pas de penser à toi ! Elle a fait ça pour que les choses se replacent !
- Mais mononcle, je comprends pas, j'ai rien senti venir ! Elle semblait si heureuse !
- Mais je suis sûr qu'elle l'était avec toi, mais des fois, on s'habitue à la routine et il n'y a plus de nouveauté... aussi, crois-tu qu'elle adorait te voir partir le matin à 6h15 et te voir revenir à 23h45 ? Et ce, sept jours sur sept ? Je ne crois pas...
- Tu as raison... je vais engager une assistante-gérante. Ou peut-être un assistant-gérant... j'ai un ami à moi qui se cherche un emploi, un certain Hubert. Il adore les mathématiques. Il est beau : cheveux blonds, yeux bleus, 5'11", 215 lbs, costaud... Et il est intelligent et s'y connaît en mathématiques ! De plus, il semble doué avec les gens ! Il ferait un excellent gérant ! Qu'en dis-tu mononcle ? Ainsi je pourrais passer plus de temps avec ma chère Henriette !
- ...
Revenir en haut de page
   Gais et lesbiennes.com Index du Forum » Jeux, informatique et humour Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3


© 2007-2011 Gaisetlesbiennes.com
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com